Prendre racine ?

« Quand vous arrivez dans un nouvel ailleurs comme cela nous est arrivé il y a presque deux ans, on se sent seul et déraciné car rien ne nous permet de nous raccrocher à quelque chose de connue. Peu à peu, l’inconnu s’estompe et devient quotidien et c’est comme si nous prenions un peu racine. Isabelle »
Je viens de découvrir les blogs de plusieurs mamans françaises à l’étranger dont Cécile en Chine et Isabelle aux US dont  cet article  qui m’a le plus interpellé… 

Nous sommes pile à ce stade : les lieux qui nous semblaient hostiles et étrangers il y a un mois, deviennent communs. Des connexions se font naturellement entre les itinéraires. Les noms de magasins, de rues, de bâtiments, certaines références rentrent dans notre vocabulaires quotidien. c’est étrange et agréable. (cf. extrait ci-dessus)… 

Par  exemple : on ne va plus à Leclerc mais à Sainsbury.
Seb demande des quotations chez les assurances et non plus des devis. Abi va en pre-school et non pas à l’école. Et à Emerci on demande « on dit bybye quand on part ! Non ? » On sait où commence et où fini Whaddon Way, on a repéré les short cuts pour arriver plus vite, on connaît le prix des tickets de bus, on commence à dire « lovely »  ou « fantastic » quand on est content.

Un jour, il faudra se poser la question des racines et nos enfants seront probablement comme ceux de ce film …Que répondront nos enfants à So, where’s home ?
En attendant je vais me plonger dans ce bouquin, je crois ! Quelqu’un pour me l’offrir ?

Ces endroits qui sont désormais « chez nous »

Bletchley / Melrose centre (face à l’école)  / Police Station / Bus station (le terminus) / Sainsbury’s …

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *