De la terre à l’estomac

Hier après l’école, je passe prendre Abi en voiture avec le fiston ! 

Une première : moi en voiture avec les deux miniatures pour une destination inconnue. 

Esther, une maman suisse m’a invitée à aller avec elle dans une « ferme« . Maman de deux miniatures elle aussi. Destination inconnue pour elle aussi. on se suit et on roule, on roule, on roule …longtemps à travers les champs. On passe un joli canal. On aperçoit une forme d’animal sur une colline au loin. On ne sait pas encore qu’est ce que c’est mais ce n’est pas la première fois que je vois ça en Angleterre.

Enfin on arrive après s’être un peu « perdues »… Au milieu de la campagne, le soleil brille, les 4 enfants sont déjà KO, et oui, il fait chaud ici aussi mais  tous ravis ! C’est promis on va les mettre HS avant de rentrer le soir ! Au bout du chemin qui passe entre les oignons et les épinards, on tourne à gauche on longe les framboisiers puis les muriers et enfin, on tourne à gauche ! Et là ! LA magie opère : une odeur (forte) monte de la terre, des fruits sucrés, rouges, murs … qui n’attendent qu’une chose : être dévorés. Bon, on n’a pas trop lu les panneaux et on a ramassé dès l’entrée du champ. En même temps, les petits avaient déjà pas mal marché !

Pour Esther, le but est de ramasser « quelques fraises » pour un crumble. Pour nous, on va en ramasser BEAUCOUP… L’idée : qu’on ne soit pas venu « pour rien ». (effet : éducation Jean Marc Ferrand).  En effet : 3,5 kilos ! Seb va pouvoir se mettre à la confiture depuis le temps qu’il en a envie ! Emeric mange, Abi ramasse tout (sans trier) et moi, j’apprends le sens du « travail de la terre » … et je comprends c’est si chers en magasin ! Il faut les mériter les fraises !!! 

Promis on va revenir et cette fois, on remplira une ou deux brouettes de légumes et fruits de saison ! 

2 réflexions au sujet de « De la terre à l’estomac »

Les commentaires sont fermés.