Pays de Galles en bref ‘

C’est où ? Dans la Vallée de la Wye, en bordure des Black Mountains (qui portent bien leur nom les jours de pluie), au Nord du Parc National de Brecon et Beacon.

Vous en avez marre du bruit, du trafic, des magasins, des gens, de l’activisme qui vous entoure au quotidien ? Rien de mieux qu’une virée dans un trou presque perdu. Un mélange entre les Cévennes et le Tarn en automne ou au début du printemps. 

Une seule solution  : prendre la route ! Direction un lieu au nom imprononçable (ça fait partie du folklore) ! Et louer un cottage à Ffynnon  Gynygg (quelque chose à voir avec un puis).s

Photo

La pluie ou  plutôt les averses.
Dès le premier jour et 2 à 6 fois par jour !
C’est pour ça que tout est beau, vert, « accueillant ».
Mais alors : on oublie les pique-niques improvisés à moins d’être équipés.

Les locaux, la pluie ça ne leur fait même pas peur !
La preuve ? Ils font du canoë, marchent sans Kway ni parapluie.
La vie ne s’arrête pas pour eux alors que pour nous, nous avons vécu au R.A.L.E.N.T.I pendant une semaine; ça ne fait pas de mal non plus.

Avec la cheminée allumée presque tous les jours !


Les moutons : PARTOUT de toutes sortes. 
Au début c’est beau, nouveau, bucolique …
Et puis en s’approchant : ça pue, c’est assez sale, sauvage et ça ch.. PARTOUT. 
Bien entendu il faut être armés de PATIENCE dès que l’on prend la route à cause des panneaux. L’orthographe galloise étant ce qu’elle est parfois on peut avoir du mal à déchiffrer … En tout les cas, la signalitique est assez voyante (quand elle n’est pas cachée derrière une faune folle). La cause ? Tout est traduit en 2 langues.
Attention : parfois ON NE PEUT PAS prononcer !

Photo

Les routes … TOUT un poème ! Non, soyons honnêtes : une prise de tête !
Bienvenue dans le labyrinthe d’Alice au Pays des Merveilles …
Comme en Angleterre, les routes sont entourées de haies mais à cause de la pluie et donc de la faune très dense : elles sont très touffues, hautes et larges. Donc pas de points de repères en dehors du nombres de virages !

Chauvins les gallois ? 

Pas du TOUT !

Le charme local ? les dizaines de petits cottages parsemés ici et là. Bichonnés, jardinés, astiqués, fleuris et bien souvent blanchis (c’est mieux pour les voir quand il pleur !!)
Et j’allais oublié ! Comment ai-je pu ? 

Le « meilleur » pour la fin !

Là où on se désaltère, euh non pardon, là où on se sèche et se réchauffe… 


Là où tout semble inoffensif mais surtout là où on prend des kilos.

Là où la nourriture peut avoir l’air bonne mais où se cachent sucres et graisse à volonté … ? 

Bref : le ravitaillement local, le RDV social.
J’ai nommé :
LE PUB !

Une réflexion au sujet de « Pays de Galles en bref ‘ »

Les commentaires sont fermés.