Coin de ciel bleu…

 dans mon coeur et par la fenêtre

Un mois plus tard … difficile d’affronter le clavier  ? Un peu … à la fois tant de choses et si peu se sont passées ces dernières semaines. Tout d’abord, il paraît que nous vivons un hiver particulièrement agréable cette année. La preuve ? Les jonquilles sont sorties un bon mois en avance par rapport à l’an dernier et les amandiers explosent les uns après les autres. Certes, c’est beau … Mais bon on peut alors se demander qu’est ce que ça serait un hiver anglais vraiment froid ? Non, en fait : je ne veux pas trop savoir. Le vent glacial régulier et la pluie qui fait mal, très peu pour nous.

Ce midi, 1er repas « au soleil » en tête à tête avec mon fils : grande première mais c’est pour dire comme on est en manque de ciel bleu, dès qu’il y en a un coin , on s’y précipite, on fait les lessives et on mange dehors !!!! Nos voisins pourraient croire que nous sommes fous.


Mois de janvier maussade ?
Oui, c’est le moins que l’on puisse dire.
Un peu de neige, beaucoup de vent et pas mal de pluie. La couleur du ciel : 50 nuances de gris ! Les journées encore très courtes et sombres dans le cœur et par la fenêtre…
​ La Vallée de la Drôme ensoleillée même en plein mistral semble bien loin
Mois de février : démarrage avec la chandeleur locale (fête de femmes à l’église : repas servi par des hommes, réflexion autour du personnage d’Anne). Hier, c’était « pancake day » bien sûr on l’apprend au dernier moment. On fera mieux l’an prochain. Là, « valentine’s day » se prépare. Je pensais que ce serait comme aux US : énorme ! Mais non, ça ressemble au kitch français… à part l’industrie des cartes en tous genres, là on n’y coupe pas : bien entendu.

Dans 2 jours : « half terme », comprendre 1 semaine de vacances et cette fois on les prend tous ensemble ces jours de vacances. La promesse de ce break en famille, nous réjouis d’avance. La chance de passer du temps ensemble, ne pas trop regarder la montre, ne pas être trop « rentable », découvrir une nouvelle région. De quoi me redonner le sourire avant même de le vivre.

MON CŒUR ÉTAIT PLEIN DE TÉNÈBRES QUAND PARUT UN JOUR NOUVEAU AU LOIN FUYEZ OMBRES FUNÈBRES DEVANT UN SOLEIL SI BEAU. … DANS MON ÂME UN BEAU SOLEIL BRILLE  SON RAYON DOUX ET JOYEUX RÉPAND UN ÉCLAT QUI SCINTILLE C’EST LE SOURIRE DE DIEU !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *