« Safeguarding »  … tout un état d’esprit : DIFFERENT

En veux-tu ? En voilà : à toutes les sauces dès que l’on s’investi avec les gens !

Photo

Au début c’est nouveau.

Ensuite c’est intéressant.

Puis ça devient lourd.

Enfin au bout du compte c’est trop.

Alors, vous ne connaissez pas cette notion ?

« Safeguarding« 


Mon dico parle de « conserver ou maintenir en bon état« . Sauf que cette définition n’aide pas trop à comprendre quelque chose qui n’existe pas en France. Ici, on parle plutôt de l’ensemble (FOU) des règles (parfois tout aussi folles) de protection de l’enfance. Sont répertoriés les différents types d’abus : « Emotionel ou Mental, Physique, Négligence, Sexuel, » dorénavant, à cela il faut ajouter Spirituel (qui n’est pas encore officiel) et « Lavage de cerveau ». Et on ne rigole PAS avec tout ça. C’est sérieux. Parfois la France pourrait en prendre de la graine mais parfois c’est trop au point de se sentir piégé. « Safeguarding » c’est le cadre, très organisé pour détecté un enfant qui subi.

A ceci il faut ajouté les règles de « Health and Security » et celles de « Assessment of Risks » ou encore celles de « Prevent ». Ce qui englobe toutes les notions de bon sens lorsque l’on ne travaille pas seul. Donc presque tout le monde est concerné.

Pour mon travail aux Poussins, formation en accéléré. Pour mon poste de tutrice de français, des heures de lectures, des documents qui, si on les prend à la lettre nous font sentir un peu parano. Et maintenant, pour aider à l’église : une formation de deux heures. Au final, il faut être VIGILENT, ne pas TOUCHER, ne pas VEXER, mais le pire c’est que l’adulte responsable est de plus en plus dans une position de « soupçonner » un problème. La situation extrême de cette paranoïa des abus c’est par exemple des enfants de 4/5 ans qui n’ont pas le droit de faire des bisous ou des câlins à leur maîtresse ou à l’assistante, même s’ils les aiment ! Là, pour nous français : c’est dur ! Nos enfants ont bien compris toutes les règles semble-t-il, mais bon la pilule reste un peu coincée alors que la motivation de base est bonne !