Holy holy holy …

Good Friday : it’s all about forgiveness

Ici, vous vous souvenez ? Pâques commence vendredi. 
​C’est même une journée chaumée par beaucoup de travailleurs. Pour certains, c’est une journée de vacances de plus. Pour la famille Deleuze, la journée commence par aller au culte à pieds sous un magnifique soleil printanier. 

L’occasion de discuter un bon moment avec les enfants et de s’enquérir s’ils ont vraiment compris le sens profond de Pâques ! Et non : ce n’est pas seulement une histoire de lapin coquin ou de chasse aux œufs. Il y a autre chose quand même.

On remet de l’ordre dans leurs têtes : Moïse, Sacrifice, Amour, Libres, Egypte, tout en 15 min !

Cette année, notre église propose une succession de célébrations et de cultes mis en place de façon très créative et interactive : l’occasion à nouveau de se mettre à la portée de tous !
A ce programme, nous avons rajouté un culte façon rassemblement de Taizé, mercredi soir dans une autre église, au Nord de MK. Recueillement, prière, chants, bougies, réflexions, calme. Beau et Simple.
« All Age Service » de Vendredi, un culte pas comme les autres. Dès l’entrée on est accueilli par une croix en bois ornée d’une couronne d’épines et le silence se fait, respectueux. Puis 5 étapes de réflexions sont proposées : marcher sur des cailloux et fabriquer une croix en bois, inscrire son nom sur un clou et le coller sur une grande croix vide, se placer ou s’agenouiller devant un crucifix (peu habituel pour nous), inscrire Jésus sur un post-it en forme de cœur et le coller sur sa poitrine, enfin, aller chercher une bougie dans une tombe. Tout cela avant d’aller chercher un hot cross bun et une tasse de thé et de prendre place alors qu’un diaporama « cartoon » : Pâques version simplifiée.

​Qui dit premier soleil dit aussi premier repas dehors et les copines à la maison pour faire des Easter Nest (friandise qui n’a rien à envier à nos roses des sables) et retourner la maison 3 fois !
  

Clôturer la journée dans l’émotion

crédit photo : David Mc Dougal

Finir la soirée avec ce cantique A cappella : WAOUH !

Grâce à une belle mise en scène et surtout au talent de Martha S. (mentionnée l’an dernier) nous avons vécu une très belle et émouvante soirée.
Armés de manteaux et lampes de poches, nous avions RDV de nuit avec une grosse poignée courageux, dans l’église. Ensemble et sans bruit, nous avons suivi les dernières heures de Jésus à travers les yeux de Pierre : devant l’église, dans le parc et le cimetière, autour d’un feu et enfin finir devant la croix par un cantique a cappella. Se mettre à sa place, comprendre ses joies, étonnements, peurs, doutes, tristesses … C’était très Puissant ! Simple et beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *