Livrés à domicile

Le luxe suprême ?

Photo

La camionnette vient de partir, l’occasion de décrire un changement dans nos habitudes, on se plie au service ou devrais-je dire au luxe local…
Luxe ? Oui, enfin presque ! Le luxe, ça, c’était AVANT : en France car pour une livraison à 1 £ et des « multi buying savings » qui compensent la dépense : on ne va pas se faire prier. Surtout avec un ventre qui pousse, une seule voiture, deux petits-grands et l’antipathie profonde que certains me connaissent pour les magasins. En plus, pas trop d’achats d’impulsifs, en moyenne 1 ou 2 par commande depuis 1 mois et demi que l’on teste le système, moins de fatigue, plus d’économie, plus de temps en famille, moins de stress et du travail en plus pour le livreur. 
Donc, au final : tout le monde s’y retrouve. 


Bon il faut avouer que parfois il y a des couacs mais ça donne lieu à de bonnes blagues ou à de nouveaux tests … Comme un espèce de choux chinois qui ressemblait à la fois à des côtes de blettes et à du fenouil mais en fade (enfin fade c’est l’adjectif qui va bien à presque tous les légumes ici). Quand un produit vient à manquer, il est remplacé par un « semblable ». Par exemple, « On n’avait plus de feutres Crayola ? Bon ben on vous a mis des crayons de couleurs incassables ». Ouais, pourquoi pas après tout… On n’avait pas ce produit ! Ou alors, tu crois commander 4 ou 5 tomates en grappe et puis tu en reçois 1 ! Ou encore tu cliques sur le produit et tu en reçois un qui est juste à côté dans le rayon, exemple avec le paquet de chips presque aussi grand qu’Emeric… grand mangeur de chips ? Il va le devenir, ça c’est certain. 

​Bref la livraison à domicile c’est toujours une surprise.

En bonus, celle d’aujourd’hui. 

La blague du jour : les 6 pots de sauces tomates en bocaux en verres et les 8 en boites de conserves au lieu de la moitié ! Pour les connaisseurs, vous reconnaîtrez les produits locaux dont le lait « frais », les p.pois verts fluos, le peanut butter, les incontournables « Digestives » et chocolat Cadbury (sans citer de marques). Pour les autres, vous ne pourrez pas louper les légumes : SOUS PLASTIQUE of course !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *