Les lendemains qui pleurent …

13700204_10154189345206598_7301097621960847068_nCe matin, l’idée était de raconter comment vivre un 14 juillet sans feu d’artifice, à l’étranger et en faisant en sorte que ce jour soit quand même différent des autres … C’était sans compter su13700043_10157080436370363_400417461101158777_nr la triste actualité !

Être à l’étranger quand son pays est touché par des drames, c’est étrange on se sent loin, on culpabilise, on amplifie les faits, on se sent « helpless », on fait des amalgames … et on se sent parfois encore plus « français » … Alors quand en plus, on touche à un symbole, qui plus est le 14 juillet : ça prend une autre ampleur. Matinée à lire, écouter la radio : à s’informer … La lecture de cet article (celui-là, oui !), écrit par une mère de famille m’a semblé très juste et un peu plus encourageant que d’autres.

Alors, un 14 juillet à MK ?

Je vais quand même faire part de quelques images / récits de « notre » 14 juillet, sans trop m’étaler (même si le cœur n’y est pas). Cette journée, bien que normale ici,  je la voulais festive. Après avoir lu l’article d’une amie (Heidi Oken, elle même « étrangère » mais en France), je me suis rendue compte qu’il peut être important pour nos enfants de construire des « traditions » liées à nos traditions culturelles pour construire leur identité, même s’ils deviennent des ETC / TCK (prochain article en construction) pour ceux qui ne connaissent pas le terme. Donc, ici : pas de feu d’artifice, pas de bal de pompiers ni de fête de villages…. Juste une journée d’école (et oui) et de travail.

Le but de « notre » 14 juillet était de vivre un jour différent des autres. Nous nous sommes joints à des festivités (hors du commun pour nous) organisées par une autre église du quartier, St Andrews. Note à l’attention du lecteur : ici, les églises n’ont pas peur de s’engager dans les quartiers, dans la vie associative et de tenter des expériences pour être à proximité de chacun ! Au programme : BBQ quasi-gratuit, château gonflable, tables de ping-pong, mascottes, drapeaux, « fun » et soleil ! Avec pour couronner le tout la visite de représentants de la ville et surtout d’un champion de ce sport, que nous ne connaissions même pas : Andrew Baggaley (« a two-time Commonwealth table tennis gold-medal winner, defended his World Ping Pong Championship title in London … »).

DSCN7437 DSCN7436 DSCN7430

DSCN7439 DSCN7442 DSCN7441

DSCN7431 DSCN7435 DSCN7428

Et pour clôturer cette journée, nous avons évité de ressortir le drapeau (pour contexte de Brexit) et comme l’an dernier, nous avons dégusté une pâtisserie tricolore. Après une génoise loupée : le cheese cake au yaourt grec. Meilleure mine que la précédente ! Les enfants étaient ravis d’avoir la langue bleue…

201511709790_10153227210353192_1674017051246505331_n 2016DSCN7443

On continue à vivre… le cœur lourd pour ceux qui sont dans le deuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *