Etre suivi NHS : gros mystère

Tristan

sera le seul à connaître un vrai parcours médical depuis le début. Non, il ne sera pas pour autant britannique (j’entends déjà certains se poser la question). Ici, c’est le droit du sang qui prévaut sur le droit du sol pour avoir la nationalité. Mieux ? Moins pire ? On ne sait pas. En tdscn8181ous les cas, voilà, il a vu le jour dans un pays où la langue qui l’a accueillie n’était pas le français et les formalités autour de sa naissance sont toutes nouvelles pour nous (les parents).

A commencer par ce truc ! Kézako ? N’est ce pas … Et bien on peut dire que ce serait l’équivalent d’un carnet de santé. Et les paperasses violettes ? Ce sont ces notes de suivi de croissance / et les miennes, post naissance. Où TOUT est répertorié jusqu’à ce qu’il retrouve son poids de naissance.

Emeric

est pour le moment celui qui a eu le plus recours aux services de NHS… pour ces yeux. Sans trop savoir ni comment ni pourquoi lors de sa première visite obligatoire organisée par NHS (celle des deux ans est obligatoire), il a reçu des convocations régulières à se rendre à l’hôpital pour le suivi de ses yeux. Nous n’avons RIEN payé. C’est fou, même pas les lunettes ! Par contre nous nous sommes rendus chez l’opticien un paquet de fois pour les remettre d’aplomb sans aucun frais supplémentaire mais pas grand choix de montures non plus.

Abigaïl

est la première a avoir testé le service des urgences récemment. On s’en serait bien passé. Tout est bien fini. Le père, super papa by the way, a super bien géré. Mais il faut reconnaître que le personnel ne stress pas trop jusqu’à ce que c’est l’air VRAIMENT grave et puis tout le monde a l’air un peu empêtré dans les protocoles à suivre et les fameuses règles de « Health and Security » … et tutti cuanti !

Et les parents … ?

On passe un peut-être pour des bizarres aux yeux des français. Mais Seb n’est encore jamais allé voir un docteur ici. Moi, si je n’avais pas accouché de ce côté de la Manche, je n’aurais pas été plus de cinq fois en contact avec un docteur (en dehors des dentistes : cas particulier).

Expatriés UK : apprentissage de la débrouillardise ? Oui, un peu ! Du bon sens ? alimentation équilibrée ou automédication … Souvenez-vous les phrases apprises en cours « An Apple a day keeps the doctor Away ».

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Esperanza - Ita dit :

    Ce n’est pas pour rien que c’était « Mystère »… et maintenait, notre petit Tristan pourra dire: « tout comme papa » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *