D’où vient le Muesli ?

Depuis un moment, pendant les repas, nous avons droit à : « Comment on fait … ? » Cette question peut aussi bien s’appliquer au peanut butter, à la purée de butternut au pain ou aux céréales du matin. Voilà qui tombe bien ! Lors de la dernière visite des grands-parents Ferrand à l’automne, la Ninou avait repéré que le Moulin Jordans’ (Muesli) se trouve non loin de chez nous en direction de Cambridge. Rigolo ! Moi qui étais  persuadée que ces céréales venaient des US ! Je suis tombée des nues quand j’ai pigé qu’il suffisait de faire une petite heure de route pour le découvrir… et en plus : sa visite est gratuite ! Le top pour une nouvelle virée en famille sur la journée. En plus, le soleil nous y a accueilli. Le top du top.

C’est parti pour un petit tour du propriétaire … Bon juste que les choses soient claires : dans CE moulin-là, était fabriqué la farine. C’est maintenant un musée et le muesli jordans’ est fabriqué en usine plus loin et là, ce n’est pas visitable. Enfin, on a quand même pu comprendre un peu mieux un domaine que l’on ne connaissait pas, celui des meuniers et minotiers…

Plus précisément les meuniers William Jordan de père en fils jusqu’à William le 6ème dans les années 70. Il était beau gosse (à l’époque). C’est maintenant un vieux papi ! Alors, le joli moulin que l’on voit sur les boîtes c’est celui-ci. Mais il n’est pas sur une colline. Et ben non ! Il faut quand même qu’un cours d’eau fasse fonctionner les roues et engrenages,non ? (un affluant de la Great Ouse, découverte l’été dernier).

 

Il faut avouer que le cadre est pas mal … vue du dernier étage !

A l’intérieur, on découvre, entre-autres qu’un grain de blé est « emballé » plusieurs fois que sa balle à plusieurs couches et on comprend maintenant le nom des céréales « all-bran », autre version de blé complet wholemeal et whole wheat … Enfin, il doit y avoir une subtile nuance, mais elle m’échappe encore.

A chaque étape on comprend un peu mieux 1. l’importance de la force de l’eau 2. l’enchaînement des engrenages 3. qui étaient les WilliamSJordanS and SonS … et au final, une vidéo de récap’ qui permet de bien visualiser les étapes de la fabrication de la farine. NON, il ne faut pas « juste écraser » du grain. Bon, ça a l’air évident dit comme ça mais à ré expliquer : pas sûre que j’y arrive. Certains étaient passionnés, d’autres moins …

  

Certains voulaient juste retourner à l’air libre et voir le ciel bleu. Alors on a fait le tour du jardin potager (en hiver, il n’y a pas grand chose mais c’était joli) et de la mini – prairie…

Pour faire avancer les enfants, comme au musée quelques jours plus tôt : nos deux grands reçoivent leurs passeports « Let’s Go Wild » et  en avant à la recherche de troncs d’arbre … Le but : trouver 6 plantes puis trouver 6 animaux. Une fois les douze récoltés, une vraie récompense à la clé, pas juste un coup de tampon ! Un badge. Un vrai de vrai. Alors c’est reparti … L’avantage, les enfants avancent. L’inconvénient, ils ne regardent rien d’autres. 

Bon, certains étaient plus faciles que d’autres …

Et puis on est dehors, au ralenti (presque), les GPs sont ravis (enfin ils semblent), le père a pris sa journée de congés, le minus dort dans l’écharpe, le parc n’est pas immense, alors on peut écouter les alouettes et espérer voir un hérisson ?

Non ? Bon alors entendre un pic vert … Non plus … Bon alors regarder les six moutons.

C’est sans compter les bouderies des aînés, les cris et interpellations… Alors les GPs se mettent à leur hauteur et se prêtent aux jeux

 

 

11h30 : les estomacs de tous se réveillent. On ne reste pas là, au café-cafet’-bruyant-plein-de-gosses-braillants-pas trop-(bien) élevés … Alors on vise un Pub, the Guinnea. Charmant certes mais complet. WHAT ? Un jeudi midi ? Bon allez on ne se démoralise pas et direction Frost (Jardiland local) avec sa cafet- fake « made in uk » mais mignonne pour qui aime la porcelaine anglaise, les roses et les fanions … (le kitch local dirait ma sœur). Repas light sous la véranda, autant dire que l’on n’a pas eu froid.  Et dire que l’afternoon tea est à 17 pounds par personnes ici !!! Je ne sais pas si on se (re) frottera à cette tradition qui nous semble étrange … Quand on est invité, c’est top mais quand il faut payer cela peut s’avérer décevant.

BON APETIT !

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Esperanza - Ita dit :

    Wow!! belle découverte! les photos sont aussi magnifiques!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *