Sans T ou santé ?

Les anglais sont-ils moins malades que les autres ?

Je ne suis pas certaine de connaître la réponse. Et pas sûre, non plus, que ce soit le cas, surtout avec le manque de soleil. Il faut avouer que certains visages sont bien blêmes-pâles-plus-que-clairs. Pourtant le système de santé (NHS) a l’air de fonctionner. Du moins en apparences. Comprenons-nous, il ne faut pas trop gratter. Il fonctionne de loin et quand on n’a pas de problème, en gros. Car quand on a vraiment besoin de NHS, on peut avoir des surprises ou bien avoir besoin de beaucoup de patience pour attendre les RDV adéquats. Je ne vais pas étaler notre vie privée-santé là mais dernièrement on a enchaîné les RDV et les périodes d’attendes ! Et puis les diagnostiques au lance-pierre juste pour remplir les bonnes cases : ça va un peu mais pas trop non plus.  On m’a quand même signifié que je souffrais de dépression post-natale alors que cela faisait plus d’un mois que j’avais demandé une prise de sang pour vérifier mon niveau de fer et que cela faisait plus de six mois que je n’avais pas eu une nuit complète… Bref ! Et ne parlons pas des enfants, on a des aberrations régulièrement pour chacun d’entre eux.

Il y aurait beaucoup plus d’aspects à aborder concernant NHS : le poids des protocoles, l’attente avant d’être pris au sérieux, la blague de recevoir des dépliants au lieu d’avoir un rdv ou des visites de personnels médicaux,  la pression pour se faire sortir du système (discharged) au plus tôt, la pression avec laquelle les effectifs (trop réduits doivent travailler et celle de la peur d’être poursuivi au tribunal pour une faute x ou y …, le service « gratuit » mais médoc payants, dents et yeux : gratuits pour les enfants mais au combien exorbitant pour les adultes et je suis certaine que la liste pourrait s’allonger !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *