… en France …

Pauvre expat … tu vis ailleurs. Tu améliores tes souvenirs de la France mais tu oublies des trucs … Alors quand tu envisages un retour, un voyage ou un pèlerinage famille amis, il faut se rappeler de quelques trucs quand même !

Tu sais que tu es en France quand …

  • tu as chaud mais il ne fait (que) 18°C
  • tu as mal aux pieds en sandalettes
  • tu ne sais plus de quel côté regarder pour traverser
  • tu ne peux plus parler français en pensant que « de toutes manières personne ne nous comprend »
  • tu te rends compte que tout le monde autour de toi pourrait même comprendre ce à quoi tu penses
  • tu es content (et frustré) de comprendre les vendeuses sans efforts mais c’est pour se faire remballer
  • tu es ravi de revoir des enseignes de magasins et restos (les 3 Brasseurs, pour n’en citer qu’un)
  • tu as l’odeur du pain partout et tu t’en étonnes à chaque fois (attention à la balance)
  • tu ne sais pas où te garer et que tu as pris l’habitude de te mettre « n’importe où » pourvu que ça passe (ou pas).
  • tu as TRES chaud quand il fait 23°C
  • tu trouves tout beau (à nouveau), quelle richesse de paysages variés du Nord au Sud
  • tu es étonné quand un resto n’est pas forcément « family friendly »
  • tu te fais engueuler dans la rue par  M. Mme Toutlemonde, pour rien
  • tu ne peux pas « tout » payer avec la CB
  • tu as oublié que dimanche est jour de « repos » et donc que les commerces sont fermés et puis lundi aussi sinon ce n’est pas drôle
  • tu …
  •  … on peut continuer !

Et puis il y a des prises de conscience dingues ! Tu es presque devenu un étranger « chez toi » … Aller on attaque la deuxième liste. Tu te rends compte  que tu es devenu (e) un (e) expat’ quand

  • tu es ému devant un panneau de ville / village, à la vue d’un paysage, en croquant dans une baguette, en humant le parfum des genets en fleurs, en marchant pieds nus dans l’herbe (et j’en passe)
  • tu compares tout avec ton « nouveau pays » et tu agaces tout le monde
  • tes vacances deviennent un pèlerinage familial-amical (agréable mais semblable à un marathon-tour de France)
  • tes pauses vacances pendant cette course sont les rayons de Leclerc et les visites à la para-pharmacie du coin pour faire le plein (de tout)
  • tu ne peux PAS voir tout le monde
  • tu dois faire certaines visites
  • tu es attendue à droite et à gauche et tu reçois des cadeau (de la bouffe) mais ce n’est pas ton annif ni Noël.
  • tes phrases sont ponctuées de termes anglais et ce n’est même pas pour crâner.

 

Une expat’ voyageuse a mis en images , et là des vérités qui sont bien parlantes pour nous … avec humour mais justesse elle met le doigt sur notre expérience du moment ! Et vous vos vacances de Pâques ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *