dragon …

Samedi : 7 heure du mat’ plus personne ne dort ! Il y a 7 jours (on remonte le temps … … aller … on rembobine ou on repart en arrière) l’excitation était à son comble. Notre petit (pas si petit) Emeric invitait pour la première fois des copains pour SA fête ! La sienne ! LUI ! Avec SES copains …

Les préparatifs avaient commencé un bon mois plus tôt avec les décorations faites par la grande sœur, les invitations faites par Emeric lui-même, la pinata fabriquée en secret par le père, les grosses déco de dernière minute (merci tonton) et puis la matinée bien remplie avec Papi et Mamie Coeur !

Alors, notre chère Abi a trouvé seule l’idée super pour cacher notre bibliothèque ! Des panneaux d’étoiles, de nuages et d’étincelles pour faire penser au ciel et au feu craché par les dragons. Chouette rendu au final. Comme quoi, il faut laisser les enfants s’ennuyer pour qu’ils deviennent créatifs (à ce qu’il paraît). Bon, de mon côté : Merci Pinterest pour la bonne-mauvaise idée des dragons à souffler … cf. plus bas.

Deux semaines avant le Jour J : on a profité d’un mercredi matin libre pour les invitations-fait-maison. Et au passage on travaille la graphie : ça fait pas de mal ! L’année prochaine, enfin en septembre (dans 3 mois), ce jeune homme rentre à la « grande école » (c.a.d. grande section mais équivalent d’un passage en CP local) avec apprentissage de la lecture-écriture. Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.

La semaine précédent l’annif du héro : 2 visites. Le tonton de Colombie complètement « jetlagué » et Papi+Mamie Coeur et provenance de la Réunion, passablement dépaysés aussi, étaient tous dans les parages et de pleins de bonne volonté ! Alors tout le monde au boulot les deux derniers jours. On a quand même vécu une semaine dans une « prison », la grille n’a été enlevée qu’hier.

  

Le seul vrai préparatif de la mère : la flemme du photo booth … Alors que le père s’en est donné à coeur joie avec les beaux fanions-blasons, la pinata, les boucliers et tout et tout et tout, pendant plusieurs semaines. D’ailleurs, en parlant de fanions, ceux du mariage de Valou sont ressortis pour la 4ème fois (au moins). Comme quoi ils servent ceux-là !

Samedi matin, pendant deux bonnes heures et entre les averses, on a vidé le salon, nettoyé, décoré et préparé la suite de la journée. Enfin, surtout le père et le papi (qui a passé une heure à gonfler des ballons : balaise) !

 

 

Aller les dernières petites touches avant l’arrivée des chevaliers !

 

13h et des brouettes, ils débarquent. 4 bougies = 4 copains. 1 se porte pâle, du coup, ce n’est pas plus mal pour les parents 🙂 En deux heures, il faut « tout » faire : jouer, bricoler, se défouler, manger et se calmer MAIS on n’ouvre pas les cadeaux en présence des copains ! Dur dur dur pour nos petits français mais c’est comme ça. En deux heures, le rythme était soutenu. On a eu les bons « loupés » et puis les supers réussites. Petit condensé en images.

 

Les « loupés » :

  • Soufflez ! Inspirez !

Un Dragon ça souffle, bon est ça inspire aussi ! Alors là, le but du jeu est de retenir son souffle … Bon ils sont trop petits pour piger et pour y arriver. Avec en plus les autres adultes qui se marrent et moi qui tente d’expliquer les règles tout en montrant les choses : GROS LOUPE.  Note à moi-même 1 : tester les jeux avant ! Mais vraiment tester quoi.

  • LA course de dragons

Bon un autre jeu qui partait d’un bon sentiment mais qui au final, on s’est un peu cassé la g….. au propre comme au figuré. Les garçons-chevaliers-soldats devaient atteindre-libérer la princesse (Abi) au fond du jardin montés sur échasses ! Manque de photo : j’aider les garçons à avancer. Manque de pot : Seb aussi les aider et du coup son « équipe » gagnait.

Super matos, bonne idée mais note à moi-même 2 : jouer « contre » Seb n’aide pas les enfants !

  • Le photo booth

 L’idée était que chacun reparte avec sa photo souvenir-dragon-chevalier… Ou du moins que l’on puisse utiliser la photo pour faire des remerciements sur les cartes-fait-maison après l’annif. Pas bien difficile à mettre en place bien plus à faire (être photographe+expliquer+ se battre contre le vent = addition périlleuse).  D’où la seule et unique photo réussie, celle du fiston qui avait fait une répétition à l’intérieur pendant la matinée. Note à moi-même 3 : écrire les explication AVANT … ça aide ou ça pourrait aider.

 

  • Le dragon DIY

Note à moi-même 4, sur les blogs des autres c’est toujours plus beau ! Ben, oui c’est normal car le matériel nécessaire est fonctionnel et disponible, les photos font croire que tout est très simple et les mères-père bricolos sont en fait très doués + ils ne font pas forcément faire faire les DIY à des 4 ans ! Et puis on ne sait pas combien il y a de loupés avant les « belles photos », n’est-ce pas ? (Je me rassure comme je peux.)

Paper Roll Dragon Craft | Fire Breathing Dragon

L’erreur, enfin la demie-erreur, car l’activité aura eu le mérite de les avoir assis quelques minutes  ! Donc, l’erreur c’est d’avoir cru que le tuto de ce DIY pouvait être fait par des garçonnasses … Au final, Seb et moi sommes passés à l’action et seule Abi a réussi seule à coller les flammes du dragon. Car c’est bien de cela qu’il s’agissait. Il leur suffisait de coller les flammes (prédécoupées cela va s’en dire) dans la gueule du dragon pour pouvoir jouer avec ensuite.

On remarquera au passage le merveilleux soleil dont nous avons profité pendant presque deux heures !

Les réussites

Quand même tout n’a pas été loupé puisque le fils nous a dit : « Mon annif c’est chouette! »

  • Les Boucliers

Pour accueillir trois petits anglais (un peu intimidés) dans une maison de français, on a commencé par faire décorer des boucliers que Seb avait fabriqué à l’avance.

Solides et brillants : le top !

 

  • S’éclater pour se mettre dans l’ambiance

On a démarré les festivités en s’échauffant. Direction le jardin pour courir, sauter, pas chassés, etc… Séance de P.E. (physical education), de sport quoi. Pour la mère et les autres. Puis, les 40 et quelques ballons on été éclatés en quelques minutes. D’abord timides, ensuite les cris et les rires se sont faits entendre.

C’était bon : il y avait  de l’ambiance !

 

 

  • LA PinatA

Le CLOU de l’après-midi : LE dragon-pinata. Préparé des semaines à l’avance, caché dans la maison. Long travail minutieux du père-aux doigts magiques. LE dragon est arrivé dans le jardin, le vendre lourd d’un trésor !

    

Puis, après le ramassage-pillage du dragon, nous avons eu droit à « trash the dragon ». Ben oui, une fois mort il a fallu continué à lui mettre une belle raclée ! Et qui a nettoyé le jardin constellé de confettis ? Les gentils grands-parents-coeur !

 

Pendant ce temps, M. Tristan était au spectacle. La sieste est passée à la trappe. Ravi de participer à sa façon !

  • Le goûter

Le ravitaillement était pas mal aussi. Cette fois, exit healthy food ! Après avoir tenté à deux reprises, d’éduquer le palais des petites anglaises lors des anniversaires d’Abigaïl, on jette l’éponge et on offre : des chips (oui oui oui), des bonbons (beaucoup), du chocolat (pas mal), du sirop et c’est tout ! Enfin si, le gâteau mais qui n’a même pas été apprécié à sa juste valeur par les invités mais par la famille OUI !

     

  

Au bilan une seule blessée (un peu de cinéma et une poignée de petits pois congelés plu tard : ça allait mieux) et des étoiles dans les yeux de tout le monde … On dirait qu’il y en a un qui veut grandir VITE pour avoir SA fête à son tour; ça va venir, bien assez vite !

 

  • La clôture

Pour calmer tout ce petit monde et attendre les parents, tous dedant ! Installés au salon, sur des coussins, plus ou moins couchés-affalés, les chevaliers se sont reposés. Nous avons écouté, raconté et appris la chanson-histoire de Puff le Dragon, même si c’est une histoire triste, c’est joli.

 

 

Et voilà, l’étape « 4 » est passée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *