dedication …

Ce dimanche, Tristan a été présenté dans notre église …

Présenté ?

Comme si personne ne le connaissait depuis environ 10 mois + la grossesse ! Ici on dit « dédié » ou « consacré » (cf. cérémonie de dedication). On pourrait croire que l’adjectif « consacré » est un peu pompeux pour un si petit … Alors qu’est ce que cela veut dire pour nous (mais aussi pour d’autres familles) ?

Il faut savoir que les églises anglicanes proposent le baptême des enfants et nous (Seb et moi) cela ne nous met pas toujours très à l’aise. Même si pour beaucoup de familles c’est une démarche culturelle plus qu’autre chose. Rappel, l’église anglicane en tant que paroisse a le rôle de l’état civil en France, surtout en ce qui concerne les mariages et les décès …

Notre conviction est que le baptême est un acte public (mais vécu dans le cadre de l’église) suite à une décision personnelle (à l’âge adulte). Il est l’occasion d’exprimer sa foi et de l’expliquer. Alors faire baptiser un petitou, qui n’a pas un an et qui ne choisit même pas la couleur de son body ni le contenu de son assiette, cela ne nous semble pas cohérent. L’église où nous sommes membres permet de « présenter l’enfant ». Comme nous l’avions vécu à Orange pour Abigaïl et à Loriol pour Emeric.

Donc, hier, une autre famille de l’église, des kiwis (gentil surnom pour ceux qui viennent de Nouvelle Zélande), ont fait la même démarche. Juliet et Tristan ont fait leur show bien que ce n’était pas le but de la cérémonie…  Ils ont ému et fait rire toute l’assemblée.

Une dedication / présentaion : Est-ce que c’est COMME le baptême ? Je ne veux vexer personne alors je dirai : un peu mais pas trop … Un peu parce qu’un dimanche, la famille se met sur son 31, invite famille et/ou amis et l’enfant concerné a une place un peu  centrale à un moment donné. Mais en gros : on remercie Dieu pour l’enfant, on remercie les membres de l’église de nous entourer, les parents font plusieurs promesses et on demande à Dieu et à l’église de nous aider à élever l’enfant .

Bon et puis c’est pas un baptême tout simplement parce qu’il n’y a pas d’eau ! Vous le voyez bien …

Alors qu’a-t-on vécu vraiment ? Pour  ceux qui lisent l’anglais c’est par là la transcription : 

Dedication

  • Nos grands ne sont pas allés à l’école du dimanche au début pour vivre ce moment avec nous.
  • On dirait qu’Abigaïl a pigé l’importance du moment par contre, c’est assez clair qu’Emeric semble se barber …
  • Nous avons invité des copains de leurs classes et leurs parents.
  • Nous nous sommes avancés et avons promis d’aimer et d’encourager Tristan, de prendre soin de lui et de lui enseigner ce que l’on croit.
  • Nous avons remercié Dieu pour Tristan
  • L’église a prié et le pasteur a donné un verset : Psaume 86 v. 11.

Enseigne-moi, ô Eternel, la voie que tu veux que je suive et je me conduirai selon ta vérité.

Accorde-moi un cœur tel qu’il te craigne sans partage.

 

 

C’était un peu émouvant car le simple fait de dire à haute voix ces promesses : ce n’est pas anodin. Et puis nous avons eu le spectacle du petit !  Et là, larmes de joie pour tout le monde.

 

Les grands ont été responsabilisés en recevant les cadeaux pour leur frangin, une carte et une Bible.

« What a joy to be part of Tristan’s ceremony on Sunday . He was so full of laughter and happiness it brought me to tears of joy thank you for sharing with your church family … A super special moment. All of your children are absolutely gorgeous and we feel so blessed to get to watch you raise them as great men and women of faith »

Bon, ça fait super plaisir de recevoir ce genre de compliments mais ça met aussi un peu la pression là !

On a poursuivi cette belle journée avec nos amis, autour d’un BBQ. Voilà : ça y est on se la joue 100% anglais ! Enfin presque.

La suite en images … BBQ beardman and ice cream lady without her van …

On devient le couple anglais de base. Enfin presque.

 

C’était une belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *