Daily bits and pieces 3

Ces petits riens qui font notre quotidien, qui font sourire ou qui améliorent la routine.

Je continue la série de ces détails pas si anodins qui peuplent notre vie !

Quiproquos et fous-rires ou gène ? Au choix

Je choisis le rire et questionne dorénavant…

Il y a quelques temps, j’étais au parc, derrière chez nous, avec mes enfants et les voisines-copines. Je demande à l’une : « Qu’est ce que tu manges ce soir ? » Histoire de piquer des idées de menus, de m’intéresser à elle mais aussi (et surtout) de m’immiscer dans le quotidien d’une famille anglaise, l’air de rien. Car il n’est pas nécessaire de se cacher … niveau bouffe et horaires des repas  : on reste français. 7h30 / 12h (au plus tard 12h30) / 15h30 / 19h (au plus tôt 18h30) … Rappellez-vous, notre premier repas dans notre maison… Depuis, le contenu des casseroles et la planification de nos menus a évolué avec les produits que l’on trouve. MAIS on reste au rythme de repas à 2 ou 3 plats et non pas des wraps, sandwishes ou fish and chips (nb : frites). Difficile de changer certaines habitudes.

D’ailleurs mon tout premier « fish and chips », c’était en Ecosse, il y a bien longtemps. On ne va pas s’amuser à compter les années, ça dépasse la dizaine. Donc un été, j’étais à Glasgow, en tant que jeune fille au pair. Un matin, la mère de famille me donne les consignes de la journée : rangement des chambres et tris des uniformes (je ne savais pas à l’époque que cela nécessitait un peu de rigueur) + jeux à la maison, ainsi que le menu du « tea time » (repas du soir à 16h30). Je me souviens encore de Fiona me dire « Fais facile, fais un fish and chips ! »  Pour ce qui ne savent pas ce que c’est, ça ressemble à ça (en vrai, dans les pubs ou resto c’est parfois un peu mieux présenté mais très monochrome-mono goût). Ne sachant pas quel était ce plat, me voilà lancée dans la cuisine de petit pois mijotés aux oignons + de poissons blancs cuits au court bouillon. Pas le top du tout car assez délicat pour que ce ne soit pas sec et cuit à temps avec les trois petits écossais dont deux jumelles terribles. Je me juche sur un tabouret pour atteindre l’énorme stock de chips « caché » au-dessus du placard de la cuisine. Précisons que les jumelles étaient légèrement en situation d’obésité, évidemment, c’est cohérent de continuer à acheter des chips ! Parenthèse fermée. Je mets la table et lance « Tea Time« . Et là, la tête des gosses : incroyablement dégoûtes, ils touchent à peine à leurs assiettes et repartent faire les fous. Le père rentre. « Hmmm, it smells good in here ! » Tu parles … Ce n’est pas souvent qu’il y avait ce menu chez eux. La mère rentre plus tard et me demande de lui faire le bilan de la journée et là : LA honte. Je comprends que j’aurais dû leur faire des poissons panés aux frites ! Et bien oui, sans les sous-titres, parfois la culture locale ne coule pas de source.  Les écossais n’ont qu’à bien se tenir ! Du coup, à midi, ce sera poisson au persil en papillotes, poivrons confits et lentilles mijotées, et ce soir se sera salade verte-quiche lorraine. Alors qui se joint à Tristan et moi pour un repas normal (français apparemment) ?

 

Revenons à nos voisines. Voilà qu’une des deux me répond : « Ce soir on mange toad-in-a-hole. » Littéralement, le crapaud dans un trou. Alors du coup, comme je ne comprends pas je me dis qu’elle fait référence à quelque chose d’autre ou bien à un repas mentionné dans le livre-film Wind-in-the-willow, puisqu’un personnage est Toad (le crapaud) et qu’il vit dans un manoir appelé Hall… (Toad’s hall : la maison du crapaud) …  Justement un parc de a ville porte ce nom en référence à ce titre de la littérature enfantine anglophone et nous y étions allés ensemble l’été qui vient de s’achever.

Bon après avoir tourné autour du pot pendant un moment, la petite Evie et moi avons laissé tomber ce dialogue de sourdes. Et aussitôt ramenée chez elle, la première question que je pose à la mère : « Excuse-moi mais qu’est ce que vous allez manger ce soir, chez vous ? » Ah ben oui, le fait d’être étrangère quelque part, moi, ça me désinhibe bien plus que l’alcool. Je me dis que je n’ai rien à perdre à posant des questions (qui ne sont pas forcément bêtes) et du coup j’apprends. Alors voici la réponse en image : Toad in a hole est bien le nom d’un plat où les saucisses sont cachées dans un énorme Yorkshire pudding (qui n’a rien à voir ni avec un dessert aux fruits ni rien d’ailleurs que l’on connaisse en France). Bon la raison du nom du plat : je la cherche encore. Si quelqu’un a une lumière : je suis preneuse.

  Jusqu’à présent je cuisinais cela séparément il va falloir faire de nouvelles expériences culinaires.

Qui voudrait être cobaye ?

5 commentaires Ajoutez le votre

  1. PaJ dit :

    à choisir, je préfère, tout de même, les petits pois aux oignons !

    1. version Maman ou version Uk ???

  2. Eunice dit :

    Un des premiers plats que nous ont préparé nos amis anglais lors d’une visite à Londres (miam miam). Ils n’avaient, eux non plus, aucune idée de l’origine du nom. Ceci dit, en américain, ‘toad in the hole’ qualifie un oeuf au plat cuit au centre d’une tranche de pain (trouée au centre).

    Un de mes collègues anglais a décrété que je pouvais devenir missionnaire en Angleterre: j’aime (et je sais cuisiner) les scones et les flapjacks, je ne bois que du ‘builders’ tea’ et… j’aime le Marmite (j’abuse pas non plus ^^).

    Je pense à toi les rares fois où je mélange de la crème et du fromage râpé à un plat poêlé (tu avais conclu que tous les Belges faisaient ça, perso c’était la première fois que je voyais ça).

    Bises de Belgique,
    Eunice & la tribu

    1. Builders Tea … je ne connaissais pas encore l’expression : merci ! Moi c’est tout l’opposé, je commence à aimer le thé au lait ! incroyable, on m’aurait dit ça il y a un ou deux ans, je ne l’aurais pas cru ! ça rend le thé fade mais on peut le boire plus vite : ça le refroidi et j’ai du mal avec les thés brûlants. Comment font les anglais ?
      Crème et rapé ? Je ne m’en souvenais plus ; hahahahahaahah.
      Comment va votre petites tribu ?

  3. Eunice dit :

    Des news sur notre blog (pas toujours fraîches, j’admets). Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *