Emplâtrée

Boxing Day … Le jour après Noël (le 26)  » La tradition demande de faire preuve de charité et de distribuer des cadeaux aux plus démunis, lors de ce jour férié » (merci wikipédia). Bon, cette année on ne l’a pas fait : on a vidé trié les stocks de jeux, vêtements, livres pour amener 3/4 poches à un charity (ça compte ?). En général les familles anglaises se réunissent le 25 avec la première famille et le 26 dans la seconde. Le 24 étant généralement passé sans les grands parents oncles tantes cousins… Enfin, disons que c’est ce que l’on observe autour de nous. Le 26 est à l’image du 25 : vraiment férié. Seuls les métiers tels que les urgences ou les emplois avec « méchants chefs » sont en activités. Ce qui veut dire : pas de transports en commun par exemple. Il était prévu que nous recevions de la famille en vacances à Londres … à cause de ce jour férié : on a reporté. Du coup, que faire d’une journée grise-moche-comme on ne les aime pas ? On sort ! Bien évidemment. Baskets au pieds et snoods autour du cou : c’est parti pour (au moins) deux heures de marche avec les grands. L’itinéraire nous fait passer d’aire de jeux en aire de jeux tout le long d’un ruisseau et loin de la circulation. Facile pour les faire avancer. En plus de pouvoir courir comme des fous, ils peuvent jouer ET crier… Bref, le programme idéal pour les récupérer crevés, n’est-ce pas ?

Bon ben c’était sans compter sur une fille parfois tomboy (un peu casse-coup, garçon manqué en rose) … et « monkey bar ». Non pas celui-là

Mais ça 

 

Bien entendu : CATASTROPHE.

Cris, larmes, retour long, très long vers la maison … Bandage, « repos » et puis le jour suivant : A&E, c’est à dire : les urgences. Seb avait déjà testé les urgences pédiatriques l’an dernier avec notre aînée. Cette fois, à mon tour. Lors de la radio, diagnostic confirmé : poignet cassé.

 

Le verdict est tombé : 6 semaines de plâtre avec retour prévu pour en changer la semaine suivante (hier).

 Premier jour … « Je ne peux rien faire, mon frère doit m’aider ». 3ème jour : debout sur le lit-superposé, s’habille et mange seule. Bon, ça va. Pas de quoi trop s’alarmer apparemment.

Sa plus grande inquiétude étant : « Vais-je pouvoir faire le spectacle de marionnettes préparé tout au long des vacances ? »

La preuve en image :

Non seulement, elle a pu être Clara la princesse mais elle l’a très bien fait !

Clara, qui part à la recherche de la joie de son père, volée par une sorcière.    

La version UK de l’histoire …Where is my joy .

Et puis, il y a eu hier matin … Retour dans le service, ortho-trauma-fracture… Gentille infirmière presque à la retraite qui a fait un magnifique plâtre rose fluo + un docteur un peu condescendant qui m’appelle « mum » en nous voyant 3 minutes ! (Mais il a dit qu’il connaissait son métier … ce ne sera que 3 semaines de plâtre.) Il paraît que les hôpitaux anglais sont saturés et du coup le personnel sous pression a du mal à rester humain. Possible, mais bon j’ai un nom quand même ! Et si « Delouzi » c’est trop difficile à dire, je peux toujours être appelée « Mrs », non ? Lui , s’attend bien à ce que je lui dise « Sir » « Doc » ou « Mr ». C’est comme la secrétaire de l’école : ça va faire 3 ans qu’elle me voit et je suis toujours « mum ». Je DETESTE ça.  Comme si je n’avais un statut public que par mes enfants et mon rôle de mère ? C’est quoi ce délire ?

Bon, on dirait qu’elle s’en sort bien avec son plâtre. Non ? Et en avant pour une révision du spectacle en y ajoutant de l’espagnol … 4 ème représentation prévue vendredi soir et il reste du boulot d’adaptation… por el espectaculo de marionetas con un princessa, un lobo, una bruja, un dragon, un elfo y mucho mas !

 

« La alegría de una persona puede hacer la tristeza de otro … »

à méditer …

4 commentaires Ajoutez le votre

  1. Emma dit :

    Bon, ben ça c’est fait Mummy 😉
    Bonne convalescence à Abi et bon courage au frérot et aux parents 🙂 )

    1. Merci … alors entre ça et Tristan qui crie « papa » en me voyant, on n’est pas sorti de l’auberge !!!!

  2. Bonicel Danièle dit :

    Vous avez une vie de famille tout à fait normale…!!! Notre fils avait la jambe dans le plâtre à un an et demi… et ce n’était que le début d’une longue série ! On ne vous le souhaite tout de même pas.

    1. Ah non Si Tristan se cassait la jambe, ce ne serait pas top : en effet … Cela a dû être un peu galère un plâtre si petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *