All the best

Dieulefit :  il y a 5 ans.

5 years ago in Dieulefit.

Je me rappelle. J’étais enceinte jusqu’aux yeux, maman d’une petite fille de deux ans un peu vive, épouse d’un mari un peu fatigué et découragé par une déconvenue professionnelle. Nous ne vivions pas vraiment chez nous puisque l’église réformée nous prêtait-louait un logement pour quelques mois. Nos rêves de s’enraciner dans la Drôme provençale parmi d’autres rêveurs et « pieds-qui-puent » : aux oubliettes. Pas de boulot = pas de maison à acheter / retaper et pas vraiment de vision non plus. Par contre des amis et une famille à toute épreuve. Alors là : oui, nous étions riches de l’aide et de l’amour reçus de nos parents, frères-sœurs et des nouveaux amis rencontrés dans cette période-là. Incroyable, à ce moment-là, je ne le voyais même pas mais je n’étais pas seule, nous n’étions pas seuls même si l’Angleterre n’existait pas encore pour nous.

I can still remember. I was very pregnant. I was mum of a very lively  little girl of two years old. I was married to a tired  and discouraged husband whom just had a nasty professionnal experiment. We were not even living in our own house as the reformed church let us lived for a couple of month in their rectory. Our dreams to set roots in that area : the Drome were thrown away. No job = no house to buy and renovate in a peaceful environment. No vision either. However, fool proof friends and family ! We were very rich of the help and love we received from our parents, brothers-sisters and new friends met during that weird period. Even more unbelievable , at that moment : I could not even see them. At that moment, England wasn’t an option.

Mais il y a 5 ans, mon époux avait 30 ans et cela ne pouvait pas passer sans être marqué ! Alors pour essayer de bien commencer l’année (ce n’était pas évident de se souhaiter une bonne année à ce moment-là),  j’avais organisé en secret et en collaboration avec les grands-mères, un séjour à Lyon pour son annif.

But 5 years ago, my hubby was truning 30 and this could not happen without any surprise ! So to have a good start for the coming year (it was not easy to accept wishes at that moment), I had organised a secret trip to Lyon …

Nous étions carrément paumés et sans aucun rêve … et puis une série de questions pertinentes envoyées par un ami si cher à nos coeurs est arrivée pile poil pour nous aider à réfléchir, associées à une bonne dose de prières de nos proches, le soleil pointait à l’horizon de nouveau …

We were utterly lost, no dream, stuck in a gloomy mood! But then, we received a serie of good and relevant questions sent by a dear friend added tp a big scoop of prayer … finaly the sun started to shine again and shown itself on the horizon.

En deux mois : des coups de pouce à droite et à gauche, un entretien, deux entretiens, et hop une décision. Pasquier plutôt que JPC. Puis des visites de maisons et appartements, après une bonne dizaine : on pose les valises à Loriol où nous ne pensions jamais vivre avant cela, comme quoi ! Nous imaginions y rester un bon moment avec une église qui démarre, des nouveaux amis et des voisins en or en attendant une expatriation vers l’Espagne ou l’Angleterre. Mais avant même que deux ans ne soient finis : rebondissement incroyable ; on lâche tout pour aller s’installer chez Shakespeare. Tout à l’air si simple et limpide écrit comme ça ! Pourtant il y a eu des larmes, des doutes et des peurs, des frustrations, des incompréhensions et des attentes bizarres. Et voilà que maintenant, on aime notre vie avec les 3 petits rigolos … on n’aurait pas pu imaginer ça à l’époque. Comme quoi la vie change vite en 5 ans !

In two months time, one interview, two interviews, a decision. A lot of housing visits and we settled in Loriol. We thought we would stay there for a while (a long while) as we were part of a new starting church, made new friends and had wonderful neighbours. Incerdible twist : we let everything behind and came to pay a visit to Shakespeare. It seems really simple and crystal clear written like this … Yet, there have been fears, tears, doubts, frustrations, misunderstandings and great expectations but we can’t help it : we love our life here on the english ground with our 3 little clowns. No one could have imagined this 5 years ago. So many changes in such a short time. 5 years.

Et dans 5 ans que ce passera-t-il ? Où serons-nous ? J’ai presque hâte de connaître les prochains épisodes en avance. Jour après jour on peut témoigner des bénédictions de Dieu qui sont semblables à cette orchidée. A Noël, elle dormait encore mais elle avait 30 boutons de bourgeons …  Elle dormait pendant des mois et  puis tout à coup :  toutes les fleurs s’ouvrent, les unes après les autres, telles des promesses en cours de réalisation. Magnifiques pétales aussi beaux que les joies familiales quotidiennes.

And what about in 5 years time ? I can’t wait to know what will be the next episodes. Day after day, we can testify how God is good to us. His blessings are like our orchid. At Xmas, it was still sleeping but it already had 30 buds. And in one month : puff it’s blossoming such as promises happening, one after the other. Let’s count our Blessings one by one.

                                                           

Il restent encore une bonne dizaine de bourgeons sur l’orchidée : encore d’autres promesses à venir … Comme celles sur le revers de la veste de mon « handsome husband » et l’autre coincée dans mes cheveux il y a 9 ans.

There are still tenish buds to come … as promises that are unfold… Our orchid reminds us of the one we had when we married 9 years ago … next year : 10 of anniversary ! What a step.

Notre vœu pour tous nos lecteurs-amis-familles : que Dieu puisse vous révéler les bénédictions qu’il a en réserve pour chacun qui le suit avec fidélité et persévérance. Que vous puissiez voir ses bénédictions pour vous. Et oui, on est le 31 janvier, techniquement, j’ai encore le droit de vous souhaiter une bonne année alors que les anglais commencent à vous la souhaiter le 29 ou le 30 décembre et s’arrêtent au 6/7 janvier … All the best in our Father God’s love.

Our whish to our readers-friends-family : May God reveals his blessings to you. May He blesses those among you who are faithful to him. May you see his belssgins for you. On the 31st of January, technically, I’m still aloud to wish you a happy new year… while english people start doing so on the 29 th or 30th of December and stop by the 6t or 7th of January… Que Dieu vous bénisse dans son amour. Tout de bon… pour 2018

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Esperanza dit :

    Très bon article qu’en témoigne de la fidélité de Dieu… et si on fait l’exercice de remonter encore 5 ans en arrière… que c’est il passé l’année de 25 ans de ton mari???… Dieu est bon!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *