30, 40, 50, 60 ou 70 mph ?

En Angleterre, quand on reçoit ça …

… ce n’est pas bon signe ! En gros ce sont des P.V. « notice of intented prosecution ».

Et le pire ce n’est pas de le recevoir, c’est plutôt de l’attendre ! Pile LE jour où tu es en retard, c’est LE jour où tu appuies un peu plus sur le champignon et c’est LE jour où tu vois le flash dans le rétro. Alors, là, tu te dis … « il sera pour moi le prochain courrier vert » ! Alors que des « petits excès » sont plutôt courants, cette fois : c’est LA bonne… Aller, je vais payer pour toutes ces autres fois où j’aurais dû être plus vigilante ET patiente !

A savoir, un permis en Angleterre n’a pas 12 points. A la base, on en a 0 ! A chaque entorse au code de la route (Highway Code), on prend des points, on n’en perd pas. Notre voiture étant assurée au nom de l’époux et ce dernier ayant besoin d’un permis nickel pour son travail (son van : outil de travail principal), il était hors de question que je laisse Seb « prendre » des points. Donc les démarches débutent. Pas si compliquées mais un peu longues. Flashée fin août, tout prend fin que la dernière semaine de novembre.

  1. Etape A : faire le courrier pour signaler le « vrai conducteur » de l’infraction
  2. Etape B : choisir l’option points ou l’option cours de rattrapage
  3. Etape C : payer l’amende (prix du cours) à peu près inférieur à l’amende seule
  4. Etape D : se rendre au cours (4h assis avec 25 autres coupables de la vitesse).

Ces cours se nomment « Speed Awareness Course » et ils sont plutôt populaires. Le format auquel j’ai assisté est un nouveau format en période de test. Lieu : un hôtel. Salle de classe : une salle de conférence neutre. Interdiction formelle de fumer, jurer, contredire les « profs » et de communiquer avec l’extérieur et obligation solennelle d’éteindre son portable.

Alors  amende et double amende ? Non, ces quatre heures enfermée c’était plutôt comme être punie intelligemment pour reprendre conscience des dangers de la route et être (re) sensibilisée aux risques de la vitesse. Je n’ai pas vu le temps passer.

Pub officielle 

Le contenu était varié, jeu, questions, vidéos, exercice, jeu de rôle. Honnêtement je n’ai pas vu le temps passer. Un des deux instructeurs d’origine italienne était excellent. Un peu le style Dany de Vito, drôle et très bavard. L’opposé du second, très antipathique. Je ne me suis pas gênée pour le mentionner dans les feedbacks de monkey survey (les sondages anonymes en ligne très populaires)! Les personnes autour de ma table étaient très sympa et c’était facile de parler avec eux, sans conflit. Par contre, dans la salle il y a avait vraiment tous types de personnes et personnalités. Un tableau de la société. Des drôles, des vieux, des jeunes, des maigres, des moins maigres, des hommes, des femmes, des anglais et des européens (bon là, ça ne passe pas toujours les blagues sur l’Europe)…

 

Un comble pour moi, la babysitter de Tristan ayant loupé son bus, j’ai frôlé l’excès pour être à l’heure. Mon cœur battait la chamade car un retard ou une absence à ces cours et ce sont les points directs + repayer pour l’amende ! J’avais tout intérêt à m’y rendre et à suivre les règles… Sur le chemin du retour et depuis une semaine, quand je suis au volant je peine à accélérer. Le but des instructeurs a été atteint avec moi. Du coup, vais-je être en retard partout ? L’avenir nous le dira !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *