8 le 9

C’était il y a 10 jours et : On n’était pas vraiment prêts … et pourtant : on a rigolé !

Alors, NON, cette fois l’anniversaire 100% Deleuze, ce n’était pas carrément 100% Deleuze, il n’est pas « instagramable » ni même assez retouché pour apparaître sur blog ! Et pourtant … Allez : SI ! Que s’est-il passé pour ne pas assurer ? Un petit bonhomme de deux ans dans les environs, une motivation en berne, un sujet déjà abordé, des journées de plus en plus courtes qui donnent envie de dormir à 15h30, des envies de Pinterest qui mettent la barre trop haut avec une foule de détails franchement inutiles car AVOUONS-LE …

… (Attention Avis aux mères perfectionnistes, moi la première il paraît) Les enfants : ils s’en fichent de la déco, de l’accord des couleurs, de jolis DIY qui transformeraient une salle neutre, du goût du gâteau… Ils veulent, du bruit, des rires, et des choses insipides ! Quand ce sont de nénettes, on rajoute : du maquillage, de la musique qui fait danser, des paillettes et beaucoup de rose. VOILA !

Alors, « non » ! Leurs cailloux peints ne ressemblaient pas du tout au modèle et d’ailleurs ils étaient moches leur love rocks car elles s’en fichaient pas mal de mettre de la peinture sur les galets lavés par le petit frère. Par contre, rester 45 minutes à se peinturlurer la tronche : là il y avait du monde.  Pendant ce temps, le numérobis, faisait sa (ses colères) : le top du top  pour mettre l’ambiance ! Et puis, « non » la salle n’était pas parfaitement décorée… plein de trucs n’ont pas été utilisée ou ont fini à la poubelle. Et encore « non » : je n’avais pas pris le temps de fabriquer les accessoires ni les marionnettes pour l’histoire finale… Mais en fait de compte : il n’y a que moi qui ait été déçue car les petites, elles : elles étaient plus que ravies. Abigaïl avait eu la super bonne idée d’inviter des filles que nous ne connaissions pas et qui ne sont pas forcément ses supers amies… Juste pour pouvoir mieux faire connaissance et ça c’était chouette.

Une check list longue comme le bras ! Mon cahier n’a pas suffit pour tout contenir cette fois. La veille au soir, notre salon ressemblait à un champ de bataille. Avant de reprendre un aspect normal c’était des tas et des tas géants de « choses » : les jeux, les bricolages, les déco inutiles pas finies, le goûter, le maquillage … des sacs des sacs et des sacs.

 

    

Aller un petit tour d’horizon de ce drôle d’annif … Chez nous, 8 copines + 2 frangins, ça ne passait plus alors on a réquisitionné une salle de notre église. Deux heures avant d’accueillir tout le monde, les grands et leur mère on essayait de métamorphoser le lieu… rien de magique, rien de waouh, juste ambiance festive. Heureusement que des amis sont venus nous prêter main forte. Tellement à droite et à gauche : j’ai oublié de prendre LE gâteau en photo, qui était délicieux ! Bravo au chef qui y avait passé du temps la veille au soir.

 

  

 

 

 

Au menu du plaisir : 1, 2, 3 Soleil / Epervier / le Béret / Chaise musicale revisitée / Killer clin d’oeil / La tablette de choc. Beaucoup de cris, de rires et d’excitation et surtout beaucoup de découvertes pour ces petites filles qui aiment bien les annif Deleuze parce que l’on peut jouer.

Au menu pour les papilles : des cheese rolls / feuilletés au formage que l’on avait rebaptisé : snail rolls ; des babybels … lady bel (ladybug : coccinelle) ; ants on a log … des fourmis sur une buche (céleri, peanut butter, raisins sec) et des eggyfly : des sandwishs aux oeufs en forme de papillons + du faux vin, des chips, des m&ms, de la grenadine (que tout le monde appelait squash) et puis voilà !

 

Toutes sont reparties avec leur goodie bag (obligé), cette fois, des perles papillon, des cailloux, des bonbons, une baguette « magique », des ailes customisées … et ouf !

On aura eu 15-20 minutes de répit grâce au french DVD : les minuscules. C’est toujours ça de pris + 15-20 minutes de plus pour raconter l’histoire de la chenille très ordinaire. Un succès. Raconter une histoire avec un message biblique pendant un annif : mon défi perso !

Quel sera le prochain thème d’anniversaire … Le Brexit ? Ce serait approprié !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *