Fab’ – oui et alors ?

fafcouvDurant l’été 2015, j’ai lu ce livre après avoir découvert ce blog quelques mois auparavant grâce à une vidéo d’un ancien pote – merci facebook – producteur. Vidéo (ci-dessous) bien alléchante à l’occasion de la fête des mères sur laquelle j’étais tombée un peu par hasard. Depuis,j’ai prêté le livre à droite, à gauche, offert à de jeunes mamans comme cadeau de naissance et relu des morceaux de temps en temps !

Eté 2016, grande nouvelle : le second livre est dans les starting blocs.

mockup-livre-fabuleuse2

Impression à chaud :

En lisant ce second opus, j’ai eu l’impression qu’une amie me chuchotait à l’oreille pile ce dont j’avais besoin, ce que je désirais entendre si ardemment sans même m’en rendre compte. Lues en 24 heures, ces 207 pages ont été délicieuses. À chaque chapitre le même dilemme : le déguster lentement comme un chocolat fin ou le dévorer comme un bout de pain frais ? En grosse gourmande que je suis : je l’ai avalé en “une” bouchée. Qu’une hâte désormais : l’offrir, le prêter et l’annoter en le relisant. » Comme le premier quoi ! Ou même encore plus :).

Je vous ai mis l’eau à la bouche ? Non ? Pas encore ? Bon alors petit aperçu ?

 » Vous faites quoi dans la vie ?

Silence

– Mère au foyer ? Non, ils vont tous penser que je ne fais rien de mes journées (…) Mère de famille qui travaille à domicile. » Mouais pas très convaincant.

Voilà, là on a envie de savoir comment se sortir de cette situation ! A mettre entre les mains de toutes les mamans pour qu’elles se sentent valorisées et reboostées. Pour se le procurer c’est par  ou

https://fabuleusesaufoyer.com/livre-2/

 

BUJO … pour les intimes

dscn8770Bullet Journal pour les non-initiés ou « Agenda-journal à puces » pour les non-anglophones. Encore un truc à la mode ? Ben oui, c’est un peu ça ! En quoi c’est différent d’un bon vieux agenda ou des rappels sur un téléphone ? Ben c’est visuel et adaptable à volonté. C’est mon second cerveau, ma façon de voir ce que je fais. C’est aussi censé EVITER d’oublier trop de choses. Ces derniers temps, c’est une de mes priorités !

La vrai utilité ? Remplacer tout ça :dscn8648

un agenda + un cahier de listes de livres et films à lire et à voir + mes post-it + mes listes sur les semaines refaites à neuf tous les dimanches soirs ou lundis matins + le carnet de liste du sac à main (je n’arrive pas à le quitter celui-là) + un cahier de listes sérieuses … + les papiers qui volent (genre RDV doc, info écoles et patati et patata) !

dscn8725

Le tout regroupé dans un banal cahier de brouillon français, parce que « Oui, j’aime le papier Seyes »… souvenirs d’écoles !

dscn8668

Mais bien camouflé grâce au travail d’Anne; si son travail vous attire … c’est par !

puericulture-protege-carnet-de-sante-ou-prote-19249288-dsc3407-jpg-6c8ad_big puericulture-protege-carnet-de-sante-ou-prote-19249288-dsc3399-jpg-7ae6c_570x0 puericulture-protege-carnet-de-sante-ou-prote-19249288-dsc3405-jpg-24616_570x0

« Protège cahier avec élastique et marque page intégré, pour ne jamais perdre le fil. Le tout est renforcé pour une longue durée de vie.  Toutes mes cousettes sont réalisées sur commande, dans mon atelier. Aucun tissu n’a été maltraité pendant la couture des ces cousettes. … Anne »

Depuis plus de deux ans, j’utilisais les mémoniak. Conseillés par une super amie-maman-débordée-qui veut être organisée (comme moi), je les trouvais un peu trop rigides à l’utilisation et parfois trop petits ! En dehors de l’envie de me débarrasser de la foule de petits papiers et de cahiers-carnets qui encombrent notre buffet, ce qui m’a donné envie de me lancer, c’est cet article ci-dessous.  Car il faut bien se l’avouer, un Bujo et rien de moins qu’un cahier tout bête … Mais bon c’est le buzz du moment : les articles, les groupes de fans, les vidéos, les blogs de mamans 2.0 (et qu’est-ce que je fais : pareil !). C’est LE truc certes mais c’est quand même « Born in US » donc le vocab est en anglais. 🙂

Commencer un bullet journal

Je ne vais pas répéter le contenu, je m’y retrouve bien (à nouveau)…

Etape 1 : préparer les pages, les premières …

dscn8672 dscn8673 dscn8675  dscn8756

Une fois mes premières pages préparées, l’étape 2 la mise en couleurs (optionnelle mais ça me détend)…

dscn8765  dscn8767

Etape 3 : démarrer et se lancer … j’ai démarré le 1er Novembre (il faut bien une page et une date de démarrage). Comme c’est utile de tout avoir ensemble. Comme j’aime les listes et les listes de listes, le concept me plaît bien car je me fais des listes de TOUT : idées pour le blog, wish list façon amazon,  films et séries vu(e)s / à voir , livres pour adultes / enfants à lire ou à relire, Noël, projets, voyages, suivi des traductions, prépa annif, sites à visiter …

dscn9152 dscn9153

dscn8763 dscn8761

dscn9158 dscn9159

dscn8753 dscn9154 dscn8760 dscn8759

BREF des listes de TOUT ! Toutes rassemblées en un seul joli cahier un peu personnalisé. La prochaine liste à créer sera surement celle-ci : todolist-vacances-organisation-ok ! Autre aspect intéressant, pour aider ma mémoire faible : les annifs regroupés par mois, faire le point mensuellement et les habitudes à adopter. Là je teste plusieurs façons pour leur organisation. Besoin de rigueur pour prendre de nouvelles bonnes résolutions / habitudes mais le visuel compte.

dscn9156 dscn9155dscn8764 dscn9157

L’idée vous plaît ? Vous ne savez pas par quel bout commencer ? La page intimide ? Ici, elle rassure … Voici quelques basiques bien expliqués : lebulletjournalpourlesnuls1 .

Baby brain ou simples trous de mémoire

Confondre les dates d’anniversaire des deux supers copines de l’adolescence-témoin de mariage. Même si elles ont le même prénom, on pourrait dire que c’est juste une erreur. Et ça arrive à tout le monde, non ?

To confuse two old best friends birthdates. These kind of friends you have when you are teenager and that are your bridemaids some years later. Even if they have the same first name, anyone could have said « it’s just a mistake ». Everyone has difficulties sometimes, no ?

Remercier une gentille dame qui me propose de nous faire un repas, je ne trouve pas mieux que de l’appeler par le nom de son époux. Bon quand les prénom masculin-féminin se ressemble on peut trouver une excuse valable … NON ! Grosse honte du dimanche matin !

To thank a nice lady who offer to cook a meal for us, I could not do better but to call her by the name of her husband. Well, when masculine and feminine first names are alike, it could be a legitimate excuse… No, it’s NOT ! How ashmed I was on a sunday morning !

Oublier de participer à la collecte de nourriture pour la banque alimentaire. Cette association issue de notre église l’organise dans les écoles en début d’année scolaire. Et bien entendu le GROS rappel en format A4 sur le frigo n’a pas suffit !

To forget to participate to the food bank collection, even if a BIG reminder was on the fridge. It wasn’t big enough !

Se rendre à une réunion (de gentilles mamies) à 10h20 au lieu de 9h40, même en se faisant confirmer le RDV trois fois par mails :  trois fois, ce ne devait pas être suffisant !

To go to a meeting (the kind with very nice and polite ladies) and get there at 10H20 instead of 9H40, even wit a confirmation by email three times … I think 3 was not even enough !

Inverser les cartes de remerciements de la mamie-voisine et d’une maman de l’école : c’est juste une mauvaise coïncidence mais c’est très gênant, surtout de ce côté de la Manche où la culture des cartes et ultra importante.

To reverse « Thank you cards » between the nice neighbour-nany and a mum from school : that’s just a very bad coincidence but how annoying… Especialy here, on this side of the Channel where the « card-culture » has so much value.

Se tromper de créneau horaire pour se faire livrer les courses de deux heures : encore une simple étourderie ? Bon, dans l’absolu ce n’est pas bien grave sauf quand ça tombe en même temps que l’école, le réveil du bébé et ma sieste 🙂 …

To make a mistake and to choose the wrong delivery slot for shooping … mistake of two hours (is it still a mistake ?) : Am I just forgetful ? Well, I have to admit it is not a very big deal but when the mistake is linked to school runs and to a baby waking up from his nap … it’s hard to deal with !

Parler d’un bébé fille qui vient de naître en utilisant le pronom « HIM », devant toute sa famille (y compris les grands-parents) : erreur grammaticale de collège, voyons !

To speak about a new born baby girl and to use « HIM » in front of all HER family (included grand-parents) : this secondary school grammatical mistake becomes embarrassing !

Bon, tout cela aurait dû me mettre la puce à l’oreille ! Même si je suis connue pour mes MEGA gaffes, celles où vous voudriez vous cacher loin de tous (au fond d’un lit, seule dans une forêt ou partir en courant) ; là je les collectionne VRAIMENT. Les prémices d’Alzeimer ? Non, les anglais sont très indulgents avec ce syndrome du « Baby Brain » . Trous de mémoire lié à une grossesse ou dscn8404à un accouchement récents. Donc, pour le moment je bénéficie d’une sorte de « trêve » : en gros j’ai le droit de faire toutes les gaffes que je veux ! Aller : qu’elle sera la prochaine ? En attendant, il y a en a un qui se marre bien comme il faut.

All of these irritating mistakes should have ring a bell ! Even if I am known for my huge gaffes( blunders), these ones when you wnt to hide very far away (at the bottom of your bed, alone in a forest or to run away) ; now I have a big collection of them in just 3 weeks. The first signs of Alzeimer ? NO : english people are very kind regarding this baby brain syndrome. These memory lapses are linked to a pregnancy or to a recent birth. So, for now, I’m in a sort of truce, like a break. Roughly speaking, I am allowed to do any mistake I have ! What would be the next one ? While waiting for the one to come, I knwo a little one who really has a blast !

Back Home …

Rentrée à la maison moins de 24h aprèsdscn8006 avoir accouchée … « Ce n’est pas un peu tôt ? » « Tu vas y arriver ? » « Comment tu vas te reposer ? » « Ils sont un peu bizarres ces anglais, non ? » « Moi, de mon temps, c’était 12 jours … »  » Et comment tu vas réapprendre les gestes et les soins ? » voilà un peu les réactions que j’ai eu ces derniers jours par emails et messages !

Bizarres, je ne sais pas ! En tous les cas, différents, ça c’est certain. Et rester une semaine, 5 jours ou même 3 jours pour les plus rapides (en France), ici ce n’est pas imaginable. C’est le « traitement » réservé aux cas délicats, grave, aux grossesses à complications, aux césariennes qui tournent dscn8214mal, aux petits prématurés, aux accouchements avec complications … Et rare sont celles qui ont une chambre individuelle.  Là, c’est les cas « très grave ». Donc rester plusieurs jours avec les mêmes femmes, bébés et familles dans les grands chambres-dortoirs à 6 lits : ça ne branche personne. Surtout quand le personnel suit les protocoles « à la lettre » sans trop se soucier des horaires, du sommeil ou de l’intimité des unes et des autres.

En fait, dans ces conditions, on est quand même mieux à la maison. En fait avec un mari comme Seb, de supers voisines et copines, des amis de l’église qui se relient pour faire des repas ou pour amener ou récupérer les grands à l’école : c’est le top. Et puis il y a les visites des sages femmes à domicile jusqu’à ce que la maman retrouve ses forces et le bébé son poids de naissance. Suivi réel. On dirait qu’ici tout le monde se serre les coudes pour éviter le baby-blues et encore plus la dépression post-natale aux jeunes mamans. Et puis on n’a pas l’air d’aller mal avec le régime petits plats du mari et des amies, n’est ce pas ?

dscn8232

Surtout quand on reçoit des gentils gestes des français qui se sont baladés et pour nous gâter. Chaque colis est une joie et un plaisir non exagéré !

Anecdote du jour : ce matin, Tristan et moi avons accueilli la sage femme avec cette playlist sans s’en rendre compte … Qu’a-t-elle pu se dire ?

La veille de la première nuit de ta vie

dscn8052 Aussitôt arrivée à l’hôpital le 15, aussitôt étiquetée pour être « sous surveillance »! Être hébergée par l’hôpital de MK ce n’est pas la prison (mais presque) … en tous les cas je dois y rester 30 heures : jusqu’au déclenchement médical de l’accouchement… 30 heures d’attente (sans douleur) et presque autant pour être libérée et découvrir la face cachée de NHS (sécu locale) et l’organisation des grossesses « over due date ». C.a.d. les grossesses qui dépassent la date prévue du terme.

Cette fameuse date de terme ! de délivrance ! Cette dernière est fixée au plus tôt possible, côté UK.

Pourquoi ? On ne saura jamais mais cela on ne le découvre que le jour même de l’accouchement : bien entendu. dscn8053En vérité, on nous avoue même à 30 minutes de me donner un « coup de pouce » hormonal que seuls 5% des accouchements en Angleterre ont vraiment lieu le jour de la date du terme. 5% !!! et la copie n’est pas corrigée pour autant.

Bref même le jour J n’était peut-être même pas la « vraie » date du terme ! On ne le saura jamais.

Récit d’une attente vue de l’intérieur …

Le 16.09.16 … 1h du mat’ (oui, une heure du matin : ce n’est pas une erreur).

Quelle étrange nuit que cette première nuit à l’hôpital de MK !

  • Découvrir un autre aspect de la pudeur anglaise avec les petits rideaux bleus mais partager une chambre avec 5 autres femmes et quelques uns de leurs époux.
  • Subir la chaleur (oui la chaleur!), la moiteur, les odeurs, les discussions, confidences, les discrétions des autres dans les moindres détails.
  • Ne profiter d’aucun courant d’air ni pouvoir rafraîchir l’atmosphère mais avoir la tête pleine du moteur des ventilos des voisines.
  • Entendre les nouveaux-nés de la chambre (ward) d’à côté et être dans la crainte de ne pas connaître le sien !
  • Ouïr les gémissements des unes, les ronflements des autres, les cliquetis, grésillements et sonneries des monitoring, sans pouvoir rien y faire.

Quelle nuit étrange !

Etre réveillée dans son premier sommeil. Etre réveillée dans son second sommeil. Ne pas se rendormir… Penser … à s’en rendre folle. Marcher. Déambuler. Ecrire. Penser encore. Manger du chocolat. Se rendormir. Etre à nouveau réveillée par la voisine sur le point d’accoucher et toujours pas de bébé à l’horizon pour moi, pour nous. Continuer à méditer. Essayer de ne pas s’angoisser. Perdre la notion du temps. Boire des litres d’eau et continuer à faire les aller-retour pour se vidanger. S’asperger d’Avène. Déambuler encore.

Quelle nuit étrange !

Savoir que d’autres prient. S’en remettre à Dieu, aux autres, aux amis, aux voisins, à ceux qui veulent aider.  S’adapter et accepter de ne plus être aux manettes. S’attendre à un miracle et combattre les craintes.

  • ne plus craindre les complications
  • ne plus vouloir être en stand-by
  • ne plus chercher à comprendre la nébuleuse NHS

Attendre. Attendre. Attendre. Et ENFIN, comprendre qu’être « overdue » : ce n’est pas si grave. Prendre conscience d’avoir été gardée tout au long de la grossesse. Et puis au final : réaliser que finalement nous ne sommes plus vraiment « d’étranges étrangers » en partageant les galères de nos voisins.

dscn8071

Et puis,  24h plus tard tenir Tristan dans ses bras et partager ce moment assez peu banal avec un époux-épidurale-génial et une merveilleuse sage-femme : Michelle.

On est prêt !

Après la bibliothèque qui a changé de place, le jardin débarrassé du surplus, le bureau qui s’est transformé en chambre-bébé, DSCN7934celle des enfants qui a vécu un vrai lifting et les tris : voilà, c’est bon ! On attend plus que le-la petitou-ne veuille bien montrer son nez. BB3, alias Mystère, est attendu. Le dernier RDV avec la sage-femme … cet aprèm’ : check ! Je ne la reverrai que si le bébé reste « trop » longtemps, comprendre « due date » + quelques jours (le 7 septembre … cela paraît si loin). En mode baleine pour combien de temps encore ?

Bon, alors : ce n’est pas parce que c’est notre numéro 3 que l’on a tout, tout, tout ce qu’il faut ! En dehors du fait que nous n’avons gardé les vêtements de bébé QUE jusqu’à 6 mois, il nous manque encore quelques affaires et détails de confort ! Une collègue va nous vendre barrières, matelas et sac à langer. Aussitôt le bébé dans les bras, j’irai avec joie faire un tour dans une « Sling Librairy », je vous en parlerai plus tard et puis avec un peu moins de joie ET il faudra faire des A-R à Londres pour nous deux (bébé et maman) et devenir amis avec le personnel du consulat. Là, ça se corse car il va falloir un paquet de démarches entre un passeport en fin de vie et l’enregistrement légal : bienvenue dans le monde des expats !

Quelques idées pour le-la gâter lui-elle aussi ? Voici deux listes sur Amazon … .uk / .fr …

Ici et

Ce que je voudrais surtout surtout surtout surtout … c’est retrouver un album  photo Moulin Roty : mixte, comme celui des grands …  Le même ! Celui avec lequel j’avais pris bien du plaisir à raconter toute la première année … C’est le petit caprice de baleine, généré par les hormones en ébullition !

livre-de-naissance-mademoiselle-et-ribambelle livre-de-naissance-mademoiselle-et-ribambelle (1)                                     livre-de-naissance-lila

 

Quand les souris ne sont pas là …

4 semaines de liberté pour les parents pour parvenir (entre autre) à ça :

DSCN7928

Là, comme ça, rien de plus  banal qu’une étagère de bibliothèque. Sauf qu’il y a 10 jours elle était plus longue, à l’étage et en bazar. A force de procrastiner, on s’y est mis (Seb le gros oeuvre) et moi : séparer les bouquins enfant/parent, trier, donner, réorganiser et enfin jeter un gros paquet de cours, de papiers, et  même de livres ! Mais pourquoi ? Pour faire de la place pour BB3, Mystère. Mais où sont vos enfants ? En France, chez leurs grands parents. 2 semaines à gauche, 2 semaines à droite … Et nous : on est libre. Libres de changer de rythme. Libres de faire une sieste ou de bosser. Libres d’être comme en plein déménagement. Libres de laisser traîner. Libres de finir ce que l’on commence !

Et pendant ce temps, ils s’éclatent, emmagasinent des souvenirs, retrouvent des amis, jouent, découvrent, grandissent davantage, bronzent, profitent de chaque instant avec ceux qui nous sont chers de l’autre côté de la Manche …

Merci Whatsapp !

Douche de cadeaux …

13595529_1066972663379481_704101702_nC’est ce que l’on pourrait comprendre de l’expression baby shower !

Une douche / une pluie de cadeaux offerts par des amies déjà mères ou grand-mères (qui sont déjà passées par là, quoi !) qui survient entre le 7ème et le 9ème mois de grossesse. Je sais, au bout de plus de 7 mois enceinte en Angleterre, je suis censée pouvoir chiffrer la durée de ma grossesse en nombres de semaines. Or j’en suis incapable. Les chiffres et moi : on n’est pas copains !

Bref, mercredi dernier, mes copines et amies de tous les horizons ont accepté l’invitation (église, école, groupe de mamans) 12 femmes de toute l’Europe (en déplaise au Brexit) m’ont entourées, conseillées et gâtées. C’était un pari peut-être un peu fou que de rassembler des dames qui n’avait que « moi » en commun mais toutes ont fait bonne figure (ça c’est grâce à la magie de la politesse locale). Les « étrangères » étaient ravies d’être invitées à une fête « locale » et les autres ont vraiment un bon coeur… Et oui, on a rigolé !

Bref, au menu de mon amie Lucy (l’organisatrice formidable car 4 enfants entre 13 et 7ans, un boulot d’infirmière et des activités + engagements par dessus la tête) : goûter anglais + petits jeux traditionnels pas méchants et une marée de cadeaux. On a commencé par ce quizz  pour savoir qui était celle qui me connaissait le « mieux » et rigoler un peu ! Certaines réponses étaient pas mal … Alors quel lecteur connait TOUTES les réponses ?

  • DSCN7388Quel est son nom complet ?
  • Où était-elle née ?
  •  Combien de frère et sœur a-t-elle ?
  • Que voulait-elle faire quand elle était petite ?
  • Combien d’enfants rêvait-elle d’avoir ?
  • Son plat préféré ?
  • Ce qu’elle aime faire (passe temps plaisir) ?
  • Quel âge avait-elle quand elle s’est mariée ?
  • Qu’elle la date prévue de son accouchement ?

Ensuite, chacune a été présentée aux autres, a dû estimer mon tour de ventre, et puis je me suis prêtée au jeu des épreuves … Celle-ci était la plus facile : baigner / habiller un bébé les yeux bandés, même si les pyjamas anglais s’ouvrent « à l’envers » : réussi…

  13624935_1066972596712821_1119796371_n 13624610_1066972536712827_1549853003_n

Par contre ouvrir le tas de cadeaux en ayant une gentille parole pour chacune, et m’extasier alors que j’aurais volontiers ouvert tout cela en secret, comme le font d’habitude les locaux : ce n’était pas mon fort !

13617618_10154310112921823_1660654615_n    DSCN7387

Sans se connaître et sans se consulter, toutes ces dames ont fait très fort : j’ai été touchée par des attentions vraiment personnelles. Curieux parfois de prendre conscience que certains nous connaissent mieux que nous-mêmes …

DSCN7389

Bon, il y en a eu pour tous les goûts et surtout pour faire face à la première semaine avec sérénité ! Enfin presque car j’ai pris conscience que n’ai pas fais les deux sacs pour l’hôpital encore. Elles étaient d’ailleurs sidérées que tout ne soit pas « prêt » à accueillir mystère !

DSCN7390 DSCN7391 DSCN7392 DSCN7393 DSCN7396 DSCN7395

Oui oui oui, la couverture derrière les cartes a été fait main : impressionnant !

DSCN7394

Bon, moi qui aime les cartes et surtout leur contenu : à mon tour de répondre à toute la jolie ribambelles. Il a suffit d’envoyer quelques couches en papier pour recevoir de jolies choses !

DSCN7398

DSCN7406 Au boulot !

ll n’y a pas d’âge pour apprendre (3) – écriture

Découvrir ou plutôt redécouvrir que l’on aime écrire …

DSCN7353

Toujours dans le cadre du festival of « learnings », j’ai participé à un atelier d’écriture. J’étais même la seule participante car beaucoup sont parfois intéressés mais trop intimidés à l’idée que leur travail sera lu devant les autres. Perso, je n’ai pas trouvé cela si intimidant que ça ! Avec une collègue-prof et la formatrice nous avons écris pendant deux heures et la séance est passée à toute vitesse… Un mini aperçu de ma production

DSCN7306 DSCN7304 DSCN7303

pour répondre aux consignes suivantes

DSCN7352

Bref’ si jamais je m’ennuie … je peux toujours me lancer dans la rédaction d’un brouillon de roman ou d’autobiographie ! Je n’ai juste pas encore trouvé LE sujet captivant.

Bleu ou rose ?

« Ou un peu des deux. » comme dit le fiston. Et oui, Bébé Mystère n’est pas encore dans les starting blocs que déjà deux grands jouent à faire des pronostics (c’est risqué dans ce pays cette semaine de Brexit et d’Euro). Abigaïl veut une fille. Emeric préférerait un garçon … « Mais ce ne serait pas possible de faire moitié-moitié ? » Et bien non, un bébé ce n’est pas un croissant ou un scone à se partager à égalité…

Dans une semaine, jour pour jour : nouvelle expérience pour la mère de famille. Vivre une « vraie baby shower », organisée par une vraie maman-anglaise-expérimentée, entourée d’un poulailler d’une quinzaine de ladies fleuries dans des couleurs acidulées. Les invit’ ont été confectionnées avec un poil de résistance car ce n’est pas trop « notre style » de célébrer une naissance à venir, avant que l’enfant ne soit là : dans nos bras. Mais les circonstances évoluent, la curiosité est là et l’envie de mélanger les amies de tous les horizons ont eu raison de mes réticences. Alors au boulot et que ça saute !

DSCN7260 DSCN7267

Comme on ne sait toujours pas si nous attendons une « Miss Ter » ou un « Mister », pour le moment : on se contente de mélanger les couleurs …

DSCN7268